October 17, 2018

«CEE : 11.326 candidats, BEPC, 8. 371 candidats, et le BAC, 4. 744, soit un taux global de 24, 44 candidats tout confondu pour la préfecture de Dubréka ».

Au cours d’un entretien qu’il nous a accordé, le directeur préfecture de Dubréka a mis l’accent sur les préparatifs des examens nationaux session 2018, les statistiques ainsi que des mesures prises pour le bon déroulement des examens, et le message d’encouragement à l’endroit des candidats, les enseignants et les parents d’élèves.

DPE de Dubréka : Je suis M. Touré Mohamed Lamine Kounda, directeur préfectoral de l’éducation de Dubréka.

  1. Touré, que pouvez-vous nous dire sur les préparatifs des examens nationaux dans votre préfecture ?

DPE : Il est difficile de parler de Dubréka sans parler de la nation, il faut donc globaliser. Nous avons reçu une correspondance, parce que la préparation des examens nationaux est allée d’abord des grandes idées fixées au cours d’un atelier régional à Kindia qui a regroupé quatre régions du 15, 16 et 17. Comme vous le savez, cette année a connue des perturbations du fait de la grèves des enseignants rendant nombre de personnes sceptiques. Avant de recevoir la correspondance nous signifiant la tenue des examens nationaux, nous étions à  peu près à 97% à l’élémentaire, et près de 96% au niveau des secondaires. Ce qui a permis au département de me donner l’aval par rapport à l’organisation des compositions.   Ensuite, je puis vous dire qu’au cours de l’atelier, nous avons fixés des grandes lignes pour l’organisation des examens nationaux. Dans le débat qui a suivi, nous avons identifié  les problèmes spécifiques à chaque direction préfectorale de l’éducation, c’est-à-dire les problèmes que nous pouvons retrouver peut-être ailleurs, mais pas de façon générale. Nous avons aussi analysé le processus de la gestion des examens antérieur (les examens de 2017) et voir ce que nous pouvons apporter pour améliorer les examens nationaux de  2018. Nous avons également pensé de mettre en place une batterie de moyen pour lutter efficacement contre la fraude, l’impact de la surveillance et autres. Vous savez que nous sommes toujours avec notre slogan ‘’tolérance zéro’’. Maintenant, quand à savoir comment les choses se passent à Dubréka, je vous apprends que je viens d’une tournée avec tous les cadres de la Dpe au cours de laquelle, nous repartis les différents centres d’examens. Il y a des centres qui regroupent plusieurs écoles et qui composent soit dans un centre d’examen au CEE, soit pour le BEPC, soit le BAC. On a laissé rien au hasard, même l’épineux problème de latrines a été réglé par rapport au nombre de candidats dans tel ou tel centre d’examen sans oublier la photographie des candidats, et le problème des PV qui peuvent un peu jouer sur nous.

Peut-on connaitre quelques difficultés rencontrées au cours des examens nationaux session 2017-2018 ?

Je puis vous assurer, que le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires afin que les examens nationaux se passent à merveille, et cela dans tous les domaines.

Je souhaite bonne chance à tous les candidats, tous sexes confondus.

Recueillis par Mohamed Lamine Dramé pour radio-kankan.com

No Comments