September 21, 2018

Dans le cadre la lutte contre la torture, le Haut Commissariat des Droits de l’Homme a organisé ce mardi 26 juin 2018 la célébration de la  journée internationale des Nations Unies pour le soutien des victimes de la torture  avec le thème « Pour une Guinée sans torture ».

A cette occasion  Asmaou Diallo présidente de l’Association des Parents Victimes et Amis du 28 septembre 2009 AVIPA a mis un accent tout particulier à l’ensemble des organisations guinéennes de défense des droits de l’Homme, tout en invitant au gouvernement guinéen à accélérer le traitement des dossiers portant sur des cas des tortures pendant devant la justice guinéenne, notamment le dossier des jeunes torturés par la garde rapprochée du président de la transition en 2010, le dossier Diogo SOW, ainsi que le dossier des massacres du 28 septembre 2009 où plusieurs personnes ont été victimes de torture. Elle ne reste pas là, elle compte  à l’Etat guinéen de faire ouvrir d’urgence une enquête “impartiale et indépendante chaque fois qu’il y a une allégation ou une plainte portant sur des actes de torture ou de mauvais traitements.

Pour combler ce vide , les décideurs doivent à rendre disponible et accessible les nouveaux code pénal et de procédure pénale guinéens à travers leur vulgarisation auprès des différents responsables de l’application de la loi, en vue de sensibiliser surtout les officiers de police judiciaire sur les nouvelles dispositions relatives à l’incrimination, la poursuite et la répression de la torture et des traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Et ce n’est pas tout, la présidente  n’a pas manqué un seul instant sans faire les recommandations auprès de la puissance publique  pour faire infliger aux présumés auteurs d’actes de torture et de traitements cruels, inhumains ou dégradants, s’ils sont reconnus coupables, des peines proportionnelles à la gravité de leurs actes tel que prévu par les lois, notamment le nouveau code pénal guinéen, afin que les victimes obtiennent réparation.

Pour ce qui est de l’applicabilité de la convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ; elle a fait savoir que tout procès-verbal établi sur la base d’aveux extorqués sous la torture soit déclaré nul et non avenu. Selon lui, la République de Guinée a adressée  des recommandations par le Comité des Nations Unies contre la torture en 2014, suite à l’examen de la Guinée par ledit Comité, suite à son second examen en 2015 dans le cadre du mécanisme de l’examen période universel  permettant de renforcer la collaboration avec la société civile pour la promotion et la protection des droits de l’Homme en Guinée en général et la lutte contre la torture au niveau des lieux de détention en Guinée en particulier.

Pour le Patron du Haut Commissariat des droits de l’Homme en Guinée, Louis Marie Bouaka a quand à lui aussi rappelé à l’ensemble des participants que la convention contre la torture adoptée par l’assemblée générale de 1984  et ratifiée par 163 Etats, est l’instrument le plus complet en droit international. « Elle interdit la torture en toute circonstance.  Les principes contenus dans ce traité sont aussi pertinents ; soutient –il

Or la torture est un crime, dit-il et, elle ne peut jamais être autorisée, ni justifiée même dans des contextes d’urgence, d’instabilité politique, de menace de guerre ou même en tant de guerre. Ainsi affirme-t- il, les Etats ont l’obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les actes de torture dans n’importe quel territoire relevant de leur juridiction. Ceux qui commettent des actes de torture seront poursuivis  où qu’ils se trouvent. Les victimes de torture ont droit à la réhabilitation et à la réparation »

Pendant cette célébration  plusieurs sketches ont été présentés aux autorités permettant à bannir toutes de torture en Guinée.

Il faut rappeler que la célébration a connu la mobilisation de la société civile ; les agents de services de défense et de sécurité, les magistrats.

Naby Camara

+224666704687

No Comments