Dossier : K-Energie-Gate : ATTENTION ATTENTION LES ESCROCS SONT DE RETOUR ET LA PROCHAINE CIBLE EST L’ETAT DE GUINEE (PREMIERE PARTIE) | Radio-kankan
August 20, 2019

Tout le monde a souvenance de l’affaire K-Energie-Gate qui avait défrayé la chronique avec comme protagonistes Ibrahima Kassus DIOUBATE d’une part et Sam Alexandre ZORMATI, Mori DIANE et des Ministres de la République de l’autre.

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre dans la presse locale.

Pour la petite histoire, Ibrahima Kassus DIOUBATE criant à l’escroquerie d’un côté, Mori DIANE soutenant n’être qu’un bon citoyen soucieux du devenir de son pays et revenu des Etats-Unis pour investir.

Pourtant, Ibrahima Kassus DIOUBATE soutenait être actionnaire majoritaire de la société K-Energie et propriétaire des trois centrales (1403, 1404 et 1405) sis à Coronthie et détenues par la société GDE de Mori DIANE et ce dernier soutenait le contraire. En disant qu’Il les avait loué d’une société de droit Emiratie (Dubaï) du nom de Mobile Power System FZC.

Ibrahima Kassus DIOUBATE criait sous tous les toits que c’est Sam Alexandre ZORMATI qui avait détourné les centrales de la société K-Energie avec l’aide de Ministres de la République, Mori DIANE répliquait avec véhémence que les centrales lui avaient été louées par M. Ayman AL AFIFI  de Mobile Power System FZC.

La justice a été saisie et elle suit toujours ses pérégrinations avec son temps qui n’est pas celui des pressés.

Aujourd’hui les protagonistes de cette rocambolesque histoire refont surface mais la prochaine victime en sus d’Ibrahima Kassus Dioubaté est l’Etat de Guinée.

Monsieur le Président de la République Messieurs les Députés attention à nos deniers publics ;

Mori DIANE aidé de ministres de la République a promis d’aider à vendre les centrales de K-ENERGIE à l’Etat de Guinée, contre une commission de 12% du prix payé.

Il a fait cette promesse non pas à Ayman AL AFIFI, dont il disait qu’il était le propriétaire des centrales de K-Energie, mais plutôt à Sam Alexandre ZORMATI l’associé de Ibrahima Kassus DIOUBATE déjà déclaré coupable d’abus de biens sociaux par la justice guinéenne.

Contrairement à ce qu’il a toujours soutenu dans la presse, MORI DIANE a toujours su que AYMAN AL AFIFI n’était qu’un homme de paille pour SAM ALEXANDRE ZORMATI.


Cessation de Prestation de Service

Cessation de Prestation de Service

Cessation de Prestation de Service

Cessation de Prestation de Service

MORI DIANE a toujours su que SAM ALEXANDRE ZORMATI, Miami Group Corp et Mobile Power System FZC sont une seule et même personne. (


Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam

Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam

Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam

MORI DIANE a toujours viré à Sam Alexandre ZORMATI sa part du butin et qui a son tour vire à chaque occasion la part du Butin du faux et troublant conseiller Président de la République s ces swfts le démontrent.

C’est lui qui a toujours eu la charge de distribuer le pactole tiré de l’escroquerie dont a été victime Ibrahima Kassus DIOUBATE.


Virement Afriland

Virement MPSD

Virement Sam Zormati

Virement Cheick Molamy Touré

D’ailleurs, comme dans les films westerns, les bandits ne se tuent qu’au moment du partage du butin.

Mori DIANE conscient de la condamnation de Sam Alexandre ZORMATI a voulu profiter seul avec ses amis ministres de la République et les faux et troublants conseillers du président de la République de tout le pactole.

Il a refusé de verser à Sam Alexandre ZORMATI sa part arguant tantôt d’un non-paiement par l’Etat guinéen, tantôt d’instructions provenant de AYMAN.

L’Arrêt du partage du butin a énervé Sam Alexandre ZORMATI qui à du avoir recourt à ses avocats pour « informer » les amis ministres et « menacer » Mori DIANE de poursuites devant les instances américaines pour escroquerie et corruption de fonctionnaires étrangers entre autres infractions.


Lettre Avocat Sam1

Ce dernier a outre la nationalité américaine, son domicile fiscal aux Etats-Unis d’ Amérique et les autorités judiciaires de ce pays ne badinent point avec ce genre d’infractions.

On a souvenance d’histoires concernant un ministre guinéen il y a quelque temps et un ministre sénégalais assez récemment ; Et cela, suite a une plainte  déposée par la Foreign Corrupt Practices contre l’ancien ministre des mines et de la Géologie sous le CNDD pour corruption, blanchiment d’argent.

La menace a produit ses effets puisque le sieur DIANE s’est empressé d’aller à DUBAI non pas pour rencontrer et négocier avec Ayman AL AFIFI mais plutôt avec Sam Alexandre ZORMATI.

A l’issue de cette réunion à trois, un accord a été signé le 24 juillet 2018.

Outre le paiement de ce qui était dû à créditer dans des comptes différents selon une clé bien définie, il a été envisagé la vente de centrales à l’Etat ou à tout le moins leur sortie du territoire guinéen.

Mori DIANE gagnera 12% du prix de vente des centrales et ce cas échéant quatre millions de dollars pour l’aide qu’il apporterait pour sortir les centrales de la Guinée.

Il devra remettre à Ayman AL AFIFI dont il disait qu’il était le propriétaire des dites centrales, un million de dollars américain à titre de commission avant décembre 2018 et probablement un pactole assez important à ceux qui l’aideraient à réussir sa mission.

En tout cas, le contrat de fourniture d’électricité entre la société GDE et l’Etat guinéen est tellement claire dans ses articles 4-26 et 31 :

–       Article 4 le propriétaire de la centrale électrique : le client reconnaît expressément que la centrale électrique ainsi que des installations, fixations et machines nécessaires au fonctionnement de celle-ci, appartiennent à une autre société qui a confié la gestion au Fournisseur ;

–       Article 26 durée du contrat : la durée du présent contrat est de deux (2) ans à compter de la date de mise en service de la centrale.

–        Article 31 bonne foi : les parties actent leurs bonnes fois face à l’autre partie du contrat, chaque partie fera le nécessaire afin de respecter ses accords.

En foi de quoi, les parties présentes ont signé ce présent contrat par leurs représentants dûment autorisés à la date indiquée ci-dessous.

Il faut donc, rappeler que le contrat de fourniture d’électricité entre la GDE et l’Etat guinéen a été signé le 12 janvier 2017 à Conakry, République de Guinée.

Partant, donc de cette date de la signature dudit contrat, nous constatons que le contrat de GDE de Mori Diané n’est plus d’actualité, le gouvernement devrait faire attention à ne pas tomber dans les pièges de Sam Alexandre Zormati et   du faux et troublant conseiller du Président de la République.

Le citron Ibrahima Kassus DIOUBATE devra être pressé jusqu’au bout et au passage l’Etat guinéen.

Ils resteront le bec dans l’eau à se tirailler les centrales alors que SAM, Mori Diané et ses Acolytes Ministres siroteront leur champagne au frais.

Depuis le début de cette enquête à nos jours, nous avons tenté sans succès de joindre Mori Diané pour recueillir sa version de faits.

A suivre….

Sources: Amiante.com

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com