October 22, 2017

Comme a dit quelqu’un, « en Guinée, on se connaît. » De l’indépendance jusqu’à maintenant les greniers de l’histoire de la Guinée en retiennent beaucoup de faits têtus autour des cadres, qui de leurs moments, ont pris part à la gestion du pays.

Pour avoir certaines critiques dans ce pays, il suffirait juste pour un cadre intègre de mettre les bonnes bases et in extremis se voir foudroyer en même temps par des balivernes inutiles, qui n’ont d’autres buts que de lutter pour les médiocres.

« Ils sont nombreux, des cadres qui ont mis ce pays à terre », comme disait le président Alpha Condé, qui n’a d’ailleurs cessé de le dire publiquement.

Un cadre intègre parmi tant d’autres cadres corrompus souffrira dans ce pays aux regards innocents de l’opinion, qui n’en sait véritablement pas la vérité.

Ces concernés se reconnaîtront certainement dans cet édito de vérité. Et le plus inquiétant, c’est de voir certains nouvellistes se donnent le kilo de tailler sur mesure les accents de mensonges, juste satisfaire les diktats de leurs commanditaires. Et cela se comprend davantage. Dans la mesure où ce pays a été géré par des médiocres, qui n’ont eu pour objectif, que celui de voler la Guinée et partir ailleurs acheter des belles maisons au détriment de la jeunesse guinéenne.
C’est bien le spectre du mal qui se cristallise au vu et au su de tout le monde sans qu’on ne le dénonce ce fait macabre.

Chez nous les médiocres étaient accueillis en héros de la guerre de Troie avec certaines couvertures médiatiques, qui, normalement n’ont servi en rien, parce que le peuple tout entier était conscient du devenir de ce pays.

Pour établir la vérité, il suffirait de voir la saturation des articles de mauvais relent contre une personne qui n’est même pas d’actualité. Des tenanciers d’opinions sont aujourd’hui nombreux sur la toile. Juste d’en tirer indûment des avantages qui ne leur serviront que momentanément.

La jeunesse consciente de Guinée doit forcément dénoncer cette mauvaise posture du pays que certains Nègres de la plume veulent montrer en face du monde et au détriment même de l’opinion innocente.

Le chef sait évidemment pourquoi il a mis quelqu’un là-bas. Et que ce dernier continuerait à bien gérer. Cet argumentaire suffirait à faire taire les mauvais esprits, qui davantage, sont dans leur continuum de dénigrement dans le but faire sauter l’autre et imposer à son homme une image de sainteté.

Chers lecteurs, lisez cet autre article et d’en visiter l’institution incriminée si c’est de la réalité !

« Des agents et pas des moindres qui travaillent à l’ARMP, passent un sale temps au sein de ladite institution. Selon une source digne de foi, des cadres supérieurs sont sans salaire depuis 16 mois, des bureaux barricadés, du mépris envers des cadres…sont entre autres des faits tangibles qui risquent de déstabiliser l’institution.
C’est un véritable désamour entre le Directeur Jonas Kadiata Mukamba Diallo et des fonctionnaires en position à l’ARMP. »

Abdoul Conté

No Comments