November 17, 2018

Conakry, le 31 Octobre 2018

Mesdames et Messieurs,

Depuis 2006, l’UNESCO a proclamé la date du 27 octobre de chaque année, « Journée Mondiale du Patrimoine Audiovisuel ». L’Organisation Internationale a demandé à chacun de ses Etats membres de la célébrer.

L’objectif visé par cette célébration est la sensibilisation de l’opinion nationale et internationale à la problématique de la collecte, du traitement et de la conservation du patrimoine audiovisuel, à l’heure du Numérique.

De nos jours, des milliers de programmes audio et vidéo sont menacées de disparition à très brève échéance, en particulier dans les pays en développement, faute de mise en place de la politique de conservation adéquate.

En Guinée, le problème de la préservation et de la sauvegarde des archives audiovisuelles se pose avec acuité.

En effet, après plus d’un demi-siècle d’existence, la Radio Télévision Guinéenne a produit près de 40 milles heures d’images et de son.

A ces productions de la RTG s’ajoutent celles des radios rurales crées depuis 1990 et dont l’éventail s’est considérablement agrandi, ainsi que celles des radios et télévisions privées, fruit de la diversification du paysage audiovisuel guinéen.

Toute cette masse d’informations et de données sur notre vie de tous les jours existe, pour la plupart, sur des supports analogiques vulnérables dont l’exploitation nécessite désormais le transfert au numérique.

Mesdames et Messieurs,

La célébration de la Journée Mondiale du Patrimoine Audiovisuel, constitue la manifestation d’une volonté politique en faveur du respect de la mémoire de nos devanciers, une reconnaissance de la place du passé dans la valorisation actuelle de notre patrimoine culturel.

Cette valorisation passe nécessairement par la mise en place d’une politique cohérente de collecte, de gestion et de conservation des éléments d’archives audiovisuelles.

Ce travail nécessite des moyens matériels, financiers et humains que seule une conjugaison d’efforts du Gouvernement, du secteur privé et des partenaires au développement, pourrait permettre d’acquérir.

C’est l’occasion pour nous d’exprimer au nom du Président de la République, notre profonde gratitude à l’UNESCO, au CIRTEF, à la Coopération Française, ainsi qu’à tous ceux qui, de près ou de loin, apportent leur contribution à la sauvegarde de notre patrimoine audiovisuel public par le biais des moyens techniques modernes et la formation.

Vive la journée Mondiale du Patrimoine Audiovisuel au service de la paix et de l’unité nationale !

Vive la Coopération Internationale !

Je vous remercie ! 

 

Amara Somparé

 Ministre de l’Information et de la Communication

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement 

No Comments