DECLARATION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE MEDIAS EN GUINEE SUITE A LA LEVEE DE LA MISE SOUS CONTROLE JUDICIAIRE DE SOULEYMANE DIALLO ET ABOU BAKR DE LA RADIO LYNX F | Radio-kankan
November 13, 2019

DECLARATION
C’est avec beaucoup de joie et de réconfort moral que nous avons appris la levée de la mise sous contrôle judiciaire de Souleymane Diallo, fondateur de lynx fm et Abou Bakr, Directeur général de la radio du même nom.

A l’annonce de cette nouvelle, les organisations professionnelles de médias en guinée saluent la mobilisation sans faille dont ont fait montre l’ensemble des acteurs de la profession et toutes les bonnes volontés de notre pays pour les actions connues et non connues du grand public menées à ce jour en faveur du respect de la loi et de la procédure notamment celle concernant les délits de presse encadrées par la L002 portant liberté de presse en Guinée.

Par la même occasion, les organisations professionnelles de médias en Guinée comptent poursuivre les démarches entreprises conformément au communiqué conjoint du jeudi, 22 août 2019 auprès des autorités pour l’obtention de la levée complète de la mise sous contrôle judiciaire de tous les confrères confrontés à cette malheureuse situation dans l’exercice de leur profession.

C’est le lieu de rappeler encore que la procédure de placement sous contrôle judiciaire d’un journaliste par un magistrat pour avoir commis des délits par voie de presse, si bien tenté qu’il y en a, est une violation flagrante de la loi 002 portant liberté de presse en Guinée qui est le texte de loi organique le plus spécifique à ce jour entourant l’exercice du métier de journaliste.

Le crescendo de tous ces événements nous ramène à une seule et unique conclusion, les cours et tribunaux de notre pays ont besoin de s’approprier la loi 002 portant liberté de presse. Il convient également d’ajouter que les postes de gendarmerie et la direction de la police judicaire sont de loin, des lieux indiqués pour conduire les journalistes quand ils commettent des délits par voie de presse. En la matière, la citation directe devant un juge est la voix la mieux indiquée nous enseigne la L002. Mais avant, vous avez la possibilité de demander un droit de réponse ou saisir la Haute Autorité de la Communication qui a une pile de procédures jusqu’aux sanctions à l’encontre du média et du journaliste incriminé si les faits sont avérés.

Pour finir, les organisations professionnelles de médias en Guinée encouragent les autorités à œuvrer pour la consolidation de la liberté de presse car un pays avec une presse conséquente est un signe annonciateur de la bonne gouvernance.
Vive la Loi 002 portant liberté de presse !
Vive la presse guinéenne !
Le combat continue…

Conakry, le 27 août 2019
LES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE MEDIAS EN GUINEE

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com