December 14, 2017

Le but principal du salon international du livre de jeunesse de Conakry est de contribuer à créer un espace de rencontre afin de promouvoir les créations destinée à la jeunesse qu’elles viennent de Guinée, d’Afrique ou du monde entier, et de discuter chez les jeunes une curiosité pour les choses de l’esprit et des habitudes de lecture durable.

En tout cas, ce salon ouvrira ses portes le 23-26 novembre 2017 avec un événement culturel innovant et valorisant pour la littérature Guinéenne et Africaine et qui connaitra la participation de nombreux pays Africains notamment et ceux de la République fédérale d’Allemagne, du Canada et de la France.

Tous ces pays viendront pour épauler les enfants à une formation et une éducation de qualité en République de Guinée avec les programmes de rendez-vous culturels notamment aux lancements officiels de nouveaux titres de livres de jeunesse publiés aux Editions Ganndal tels que Samory, farouche combattant , de Yves Pinguilly, Bobo a peur de chien de Saliou Bah etc………..

En tout cas, a en croire l’une des conférenciers, Mme Marie Huet, la littérature de jeunesse s’avère un élément indispensable dans l’éducation des enfants .Cependant elle est très mal connue des acteurs de l’éducation, parents ou enseignants .On trouve peu de livre dans les familles et peu de bibliothèques dans les écoles. Et que la langue d’enseignement qu’est le français n’est pas la langue utilisée à la maison et très souvent les enfants apprennent à parler le français en même temps qu’ils apprennent à lire. Ainsi, la lecture de texte de fiction, illustrés pour les enfants, contes ou romans pour plus grands ne sont pas intégrés dans les programmes. Si on veut ouvrir à la littérature proprement dite, qu’elle soit documentaire ou de fiction, il faut développer une lecture complémentaire de la lecture « Scolaire » mise en place dans les syllabaires et les livres de lecture.

Naby Camara

+22656807062

No Comments