November 17, 2018

Mme la dpe fait ses premiers constats et les statistiques des candidats tous profils confondus.  Ils sont 25,045 candidats dont 10,884 filles. A sa sortie des salles d’examens, madame la directrice préfectorale de l’éducation de Coyah, Madame Diop Fatoumata  Kémoko  Traoré a livré ses premiers  constats, depuis le lancement des examens nationaux qui ont débuté le  20 juin 2018. Commençant par l’examen d’entrée en 7eme année, suivi par le brevet d’étude suivi du baccalauréat unique session 2018.

Le point : (Je vous remercie, le constat est plus ou moins satisfaisant. Seulement, on n’a pas rencontré de difficultés, et j’ai eu 40 centres. Dieu merci, dans ces 40 centres on n’a rencontré aucun problème, aucune difficulté majeure. Au niveau du bepc, on a eu quelques difficultés par rapport aux tables bancs, et le manque de produits pharmaceutiques pour les enfants. Mais très tôt, on a pu résoudre  ces problèmes. Je sois dire qu’au  lancement du baccalauréat, les enfants étaient dispersés dans les centres d’examens.  Pour un enfant qui a évolué dans le lycée Kountiyah peut se retrouver dans le lycée Almamy Sogbê alors que celui d’Almamya est à la sortie de Coyah. Donc, les enfants avaient ces quelques difficultés de trouver leurs centres d’examens. .Mais la sensibilisation aidant, on pas eu trop de difficultés pour les aider à retrouver les différents centres. Cela a été vraiment un peu difficile pour ces enfants surtout en cette période saison des pluies. A part cela, on n’a pas encore rencontré les difficultés.

On a eu plus de peur que de mal au niveau de certaines épreuves. Toutes les salles d’examens étaient propres. Seulement,  au niveau du sujet de l’anglais, il y avait un mot à la Fin qui était illisible, c’était totalement effacé. Mais on a pu trouver la solution après. Il y avait aussi une école à côté qui avait  manqué de sujet. Là, j’ai été obligé de trouver le sujet, et on a rapidement fait la photo copie qu’on  a été envoyé par moi-même, et on a distribué  aux élèves.  Malgré ces petites anomalies,  tout s’est passé dans de bonnes conditions. Je dois vous dire qu’on n’a pas eu de repos parce que c’était une situation exceptionnelle pour le fonctionnement du système éducatif guinéen), a déclaré Madame la dpe de Coyah. Au terme de notre entretien, elle a lancé un message solennel à l’endroit des candidats, aux parents d’élèves, les encadreurs et aussi les autorités compétentes : «je remercie les autorités préfectorales, qui se sont fortement mobilisées très tôt le matin. A signaler que tous les chefs de  services de la préfecture de Coyah étaient  dans les centres. Toute chose qui atteste la motivation des encadreurs du système éducatif guinéen. l’Apae (l’association des parents et amis d’élèves ainsi que des institutions affilées à l’éducation étaient aussi  représentés ici à Coyah. Donc, il y a des alternatives surtout
que le gouvernement se bat pour développer l’enseignement technique et la formation professionnelle), a conclu Mme la Dpe.

Mohamed lamine Dramé, envoyé spécial Rkk à Coyah
Tel : 626-98-57-91

No Comments