Coyah: Environnement: Le couvert végétal en danger ! | Radio-kankan

D’après le constat fait par la Société Civile, le patrimoine végétal de la préfecture de Coyah serait en danger. Pis, plus de 28 parcelles auraient aussi été vendues a une Société Chinoise par une seule famille, sans même l’implication des autorités locales.
Coyah du nord -ouest au sud ( au sens de l’aiguille d »une montre ), est ceinturé par  l’étendue d’une vaste chaîne de montagnes recouvertes des forets ( Kakoulima, Gbalan et Saleya) qui constituent un facteur de fortes précipitations pluviométrique de 3000 a 4000 mm d »eau par an. Mais à présent, par le fait des populations désosseuses,il n »existe plus de terre cultivable ou de pâturage, la pêche est presque inexistante, pas d »emplois salariés au moins dans toutes les  familles où on y trouve au moins deux jeunes diplômés sans emploi. Pire, le patrimoine végétal  commence a disparaître,  les cours d »eaux ( Sarinka etc )  sont d’arides et les coupes abusives sans reboisement par  certains citoyens en complicités avec certaines autorités, influence négativement sur l’environnement.

Pour M.Bangoura Alhoussény Tigana, président de Conseil Préfectoral de la Société Civile,  »la cause de leurs réactions : « notre nature est menacé. Parce que , comme vous le constatez, ça vraiment écœurent en regardant les flancs de nos montagnes. Il est de notre rôle de veiller et  d’alerté, ensuite prendre des dispositions.Quand  nous avons constatés cela, nous avons informés les autorités au niveau Communal et Préfectoral ( Environnement, et les Mines et Carrières). Mais ce qui nous a déçu un peu, c »est quand le Chef de Cabinet du Ministère en charge de protéger notre environnement a appuyé sa signature pour autoriser le travail sur le terrain. Certes, parce que lui il est à son bureau  la-bas. Et donc, l’environnement de Coyah ne lui concerne pas. Mais nous nous avons la force en tant que Société Civile, notre force est que sommes en convention avec les département de l’Environnement , de l’Habitat et du Ministère de l »Administration  qui nous ont donné vraiment l’autorisation de veiller sur l’environnement de Coyah. C »est ce qui a fait que dès que nous avons constatés cela,on a pas retarder, on a remonter des informations à qui le droit. Certes, la famille coutumière dit que c »est pour elle. Mais nous avons aussi des textes et des lois. Tous ce qui est naturel appartient a l’État, il n’y pas un propriétaire coutumier par rapport à une Montagne, un Marigot, ni un Océan. Cette lutte vas dans l’interet de toute la population de Coyah en particulier , mais aussi dans l’intérêt général », a-t-il expliqué.

Pour  plus de précision, M.Mamadi Condé, président préfectoral de PCUD donne les détails de son constat : « Nous avons fait le constat cela fait 4 jours aujourd’hui., je vais directement donner lla réalité,.On a appelé le Maire de la Commune de Coyah, pour un premier temps, il nous a dit que c’est un dossier qui relève de la présidence et piloté par le Ministre Mamady Kaba Camara. J’ai dis qu’un seule individu ne peut pas implanter une Usine comme ça sans passer par les autorités en place.Nous avons été informés au niveau de l’habitat et ceux de l’environnement,   les gens ne savent pas,  etc. Que Nous avons compris que c’est un lieu qui a été illégalement négocié. Il nous a fait comprendre que c’est un domaine qui apparient a deux familles Camara de Coyah et Yattara de Kouriah. Mais nous, dans notre enquête, on a compris que c’était archi-faux. Au jour d’aujourd’hui, on a reçu tous les documents de ce domaine. Donc, ce qui me révolte et me rends malade, c’est quand je vois un document signé par les premières autorités de la Commune, vendant un domaine de 28 hectares a un expatrié, validé par la Commune de Coyah, sous la signature de monsieur le Maire. Ensuite, le deuxième problème encore  qui ma rendu malade c »est quand je vois un certificat de propriété signé par le Chef section génie rural de Coyah. En quoi le génie rural peut délivrer un certificat de propriété sur un domaine foncier de l’État comme ça, et aussi signé par le directeur de l’Agriculture. Donc, ces tous ces constat  qui nous a perturbe et on a dit que ca ne vas pas comme ca )) a – t-il détaillé.
A noter que les travaux sont bloqués jusqu’à nouvel ordre par le gouvernement.
Affaires à suivre pour plus informations.

Mohamed Lamine Dramé

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com