September 21, 2018

La nuit de mardi 09 au 10 janvier 2018, a été un cauchemar pour les citoyens des périphéries de la capitale guinéenne, à cause des tirs sporadiques des fusils de guerre qui ont troublé leur sommeil. Tout a commencé lorsque le courant est subitement parti aux environs de 23 heures, laissant les citoyens dans le noir.

Aussitôt, pendant 3 heures de temps, des tirs de fusils de guerre ont retenti un peu partout   dans plusieurs quartiers de la capitale guinéenne. Pour l’heure, on ne connait pas encore si l’origine de ces tirs serait liée à la coupure intempestive du courant que Conakry enregistre ces derniers temps.

RKK

No Comments