September 19, 2017

Six candidats au Bac 2017, dans le département de Prikro, ont été mis aux arrêts hier pour fraude. Et sept autres ont été sommés de ne plus poursuivre la composition, pour utilisation du portable sur les lieux de l’examen. L’information a été confirmée par des responsables de la brigade de gendarmerie de Prikro et de la Direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Drenet-Fp). Les mis en cause sont d’ailleurs en détention à la brigade de gendarmerie. Pour des raisons d’enquête, les noms des candidats arrêtés n’ont pas été communiqués.

C’est le mardi soir qu’un message anonyme est arrivé au niveau de la Drenet-Fp, faisant état de ce que des professeurs auraient traités les sujets d’histoire et géographie pour certains candidats de la Série D composant dans le centre du lycée moderne de Prikro. Et que ces candidats, pendant l’examen, auraient utilisé leurs portables qui contenaient les corrigés des sujets. Pis, selon toujours ce message anonyme, certains candidats auraient déboursé 2000 F Cfa pour avoir de bonnes notes, pendant les oraux.

La descente des responsables de la Drenet-Fp, hier matin, dans ce centre d’examen a permis de surprendre treize candidats avec des portables dans les salles. Et sur ces treize, les portables de six d’entre eux contenaient effectivement les corrigés des épreuves d’Histoire-Géographie de la veille. Ils ont été automatiquement mis à la disposition du Procureur de M’Bahiakro, via la brigade de gendarmerie de Prikro. Parmi ces candidats arrêtés, il y a quatre garçons et deux filles.

Edgar Yéboué

Correspondant régional

fratmat.info

No Comments