DISCOURS Du MINISTRE MARC YOMBOUN A L’OCCASION DE LA PASSATION DE SERVICE

 Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement,

Monsieur le Ministre du Commerce ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les Cadres des Ministères du Commerce et de l’Industrie ;

Mesdames et Messieurs les Operateurs Economiques ;

Mesdames et Messieurs, chacun en ses grades et qualités.

 

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre présence massive à la présente cérémonie.

Mes remerciements vont  également à ma chère Epouse, à ma Mère, à mon Père, à mes Frères et Sœurs qui m’ont toujours soutenu toutes ces années durant.

Que les travailleuses et travailleurs du Ministère du Commerce trouvent ici l’expression de toute ma gratitude pour l’atmosphère de franche collaboration qui a permis d’atteindre les résultats auxquels nous sommes parvenus.

Que tous ceux qui ont été frustrés, acceptent ma demande de pardon et moi aussi je pardonne toutes les offenses.

Mon cher frère Boubacar BARRY, je vous félicite pour le choix porté sur votre personne par SEM le Président de la République pour continuer à assurer les destinées du Ministère du Commerce.

 

Mesdames, Messieurs,

En ce jour qui marque la fin de la mission que SEM le Président de la République, le Pr Alpha CONDE, a bien voulu me confier à la tête de ce Département; permettez  moi de retracer les grandes lignes de notre œuvre commune réalisée de 2014 à 2018, ce, conformément aux objectifs assignés à notre Département. En plus des efforts fournis dans le cadre de la facilitation de la disponibilité en quantité et en qualité des produits et services sur le territoire national, il faut noter :

A- Des réalisations :

1.- Les projets réalisés et en cours de réalisation :

– La réalisation de l’Etude Diagnostique du Commerce et l’élaboration des documents d’Evaluation de la Politique Commerciale de la République de Guinée, pour son 4eme Examen à Genève par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) du 29 au 31 mai 2018.

–  Le projet de développement de la filière mangue PRODEFIMA qui a permis la construction d’une plateforme à Kankan et d’une unité de conditionnement à Kindia pour une enveloppe de 4.238.408 USD ;

– L’organisation et la structuration des filières Café, Cacao, Noix de cajou et Ferraille. Le lancement des campagnes de commercialisation dans chacune de ces filières et le suivi des actions sur le terrain sont devenus des traditions dans le secteur du Commerce en Guinée.

Au titre de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Guinée (CCIAG), il faut citer :

– La mise en place des Bureaux préfectoraux, communaux  et régionaux de la Chambre. Il ne reste que l’organe national de coordination ;

–  La construction en cours de trois (3) sièges régionaux de la CCIAG à Labé, Faranah et Boké ;

–  La mise en place d’un Fichier consulaire avec 42.000 entreprises répertoriées.

2.- Les projets et programmes dont le financement est acquis :

a )- Le projet d’équipement du laboratoire de l’ONCQ a été approuvé et un mémorandum d’accord entre le Bureau des Nations Unies pour les Services d’Appui aux Projets (UNOPS) et le Gouvernement de la République de Guinée a été signé le 05 Avril 2018 pour une durée de 3 ans.

Le budget global du projet est estimé à deux millions (2. 000. 000) USD, réparti comme suit :

2

·         Financement d’un million cinq cent mille (1.500.000) USD, soit 75%

du budget, assuré par le Fonds d’Affectation Spéciale (FAS) du Cadre Intégré Renforcé;

·         Contribution du Gouvernement guinéen : Trois cent quatre-vingt-dix-huit mille quatre cents (398 400) USD, soit 19,92% du budget;

·         Privés guinéens : Cent un mille six cents (101 600) USD, soit 5,08% du budget.

b )- Le  projet d’amélioration de la compétitivité de la filière apicole en Guinée, proposé par le Ministère du Commerce à travers l’ONCQ  a été pré-approuvé par le Comité d’évaluation technique de la BAD en Octobre 2017 pour un montant de 846.889 $ CAD.

c )- Le projet de développement de la chaîne de valeurs des filières agricoles d’une enveloppe de 45 millions de USD, financé par la BID.

d )- Le projet INTEGRA d’un montant de 65 millions d’Euros, visant à lutter contre l’émigration clandestine. Le Centre du Commerce International et le Ministère du Commerce réaliseront un volet d’un montant de 15.000.000 d’euros.

3.- Le bilan de la mobilisation des recettes administratives :

Au titre de la mobilisation des recettes administratives et ce dans le cadre du respect de l’unicité de caisse, prônée par le Chef de l’Etat, la Direction Générale DDI/DDE a pu mobiliser depuis 2014, en moyenne 25 milliards de Francs guinéens chaque année. C’est-à-dire depuis les réformes engagées à mon arrivée au sein du Département, environ un montant de 114.500.000.000 a été viré au Trésor public dans un compte ouvert à la Banque Centrale de la République de Guinée.

4.- Fonctionnement, Infrastructures et équipements :

– Depuis 2014, les services déconcentrés ont régulièrement reçu leurs crédits de fonctionnement ;

– La rénovation et l’équipement du bâtiment de la Direction préfectorale du Commerce de Forécariah.

– Par ailleurs, dans le but d’accroître la mobilité des services déconcentrés sur le terrain, toutes les 7 Inspections régionales de      l’intérieur du pays, les 33 Directions préfectorales du Commerce, ainsi que cinq  bureaux frontaliers DDI/DDE ont reçu des motos de grosse cylindrée.

–  La Direction Générale de la DDI/DDE a été dotée d’un véhicule de liaison, un pick-up 4×4.

·         Dans le cadre de la mobilité du Personnel, deux bus de 33 et 66 places ont été mis en service dans la zone de Conakry.

B- Sur le plan extérieur :

Il me plaît de citer entre autres, les faits ci-après :

·         La participation active de la Guinée dans la mise en place de la ZLECAf dont le texte est aujourd’hui transmis à l’Assemblée Nationale pour ratification ;

·         La présence régulière de notre pays aux différentes assises de la CEDEAO, de l’OMC et les différentes activités de l’AGOA.

Des dossiers en instance :

Plusieurs textes de réglementation commerciale sont en instance au Secrétariat Général du Gouvernement. Il s’agit des projets suivants :

·         Loi portant Protection des Consommateurs, Contrôle des denrées et Répression des Fraudes commerciales,

·         Projet de Décret relatif à la Création et au Fonctionnement de la Société Nationale du Tabac (SNT) ;

·         Projet de Décret relatif à la Création et à l’Organisation de l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX);

·         Projet de Décret portant Statuts de l’Office National de Contrôle de Qualité (ONCQ) ;

·         Projet de Décret portant Autorisation de Mise à la Consommation des Produits en Guinée (AMM) ;

·         Projet d’Arrêté portant Réglementation de la Commercialisation de la noix de cajou pour la campagne 2018.

Par ailleurs, il serait important de redynamiser le Comité National Consultatif Permanent sur les Prix et la Concurrence.

C- De quelques difficultés :

Mesdames et Messieurs,

Le Ministère du Commerce est confronté à plusieurs difficultés d’ordre infrastructurel et logistique. Citons entre autres :

·         Le manque de siège, donc une insuffisance notoire de locaux ; toutes choses qui font que le personnel se trouve éparpillé au niveau de plusieurs bâtiments dans la ville de Conakry ;

·         L’inadéquation des infrastructures (bâtiment et matériels d’analyses) du laboratoire national de l’ONCQ pour atteindre les objectifs de qualité assignés à ladite structure ;

·         L’insuffisance de moyens de locomotion pour assurer, notamment les liaisons avec les différents services déconcentrés ; et enfin

·         L’insuffisance de personnel au niveau des Directions préfectorales de l’intérieur du pays, alors que plusieurs jeunes cadres affectés dans ces directions se tournent les pouces à Conakry.

Mesdames et Messieurs,

Tout ce que nous avons pu réaliser ensemble n’a été possible qu’avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers,  du Gouvernement et singulièrement de SEM le Président de la République, le Pr Alpha CONDE. Ce Grand Homme d’Etat qui pour la première fois de ma vie, précisément le 5 octobre 2012, m’a nommé Ministre de la République en charge de l’Agriculture.

C’est pourquoi, du fond du cœur, je remercie très sincèrement Monsieur le Président de la République pour m’avoir choisi parmi tant de Compatriotes afin que, sous sa conduite éclairée, je puisse apporter ma modeste contribution à l’édification de la nation guinéenne.

Aussi, je voudrais affirmer ici et sans ambages, que je continuerai à œuvrer partout pour faire sa politique et être un Acteur-clé du développement harmonieux de notre cher pays la Guinée.

Mes remerciements vont aussi aux Premiers Ministres MOHAMED SAID FOFANA et MAMADI YOULA pour leur soutien et encadrement. Et je souhaite une bonne réussite au Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory FOFANA et au Gouvernement.

Avant de passer le témoin à mon Frère Boubacar BARRY, Ministre du Commerce, je demande à l’ensemble du Personnel de l’accompagner loyalement dans sa mission pour l’atteinte des objectifs du Département. Bonne Chance à vous Monsieur le Ministre.

En fin, Mesdames et Messieurs, permettez-moi de remercier très sincèrement ma famille politique le RPG ARC EN CIEL et le Mouvement DIOMPILO pour leur soutien constant à ma modeste personne.    

Je me tiens  prêt à servir partout où le devoir m’appellera.

 

        Je vous remercie.

No Comments