December 17, 2018

Cette organisation était face aux hommes de médias ce mardi ,04 décembre 2018, à la Maison de la presse sise à Lanseboungni dans la commune de Matam. Prétexte : éclairer les journalistes sur le contenu d’un projet intitulé «la problématique liée aux accidents de la circulation en général, mais surtout ceux des taxi- motos en Guinée. Une action qui s’inscrit dans le cadre de sa politique de participer à l’émergence d’une Guinée forte et prospère. Il a été question aussi d’attirer l’attention des autorités sur l’ampleur de ce phénomène en Guinée.

A en croire aux conférenciers, cette étude aurait permis de produire des résultats suivants :

1- Zone spéciale de Conakry : Du 1er  janvier 2017 à juillet 2018, 4241 cas d’accidents ont été enregistrés dont 1793 causés par des motos.

2- Région de Kindia: le nombre de décès est de 239 cas dont 235 causés par des motos taxis.

Le total général des cas d’accidents, du 1erjanvier 2017 au 05 octobre 2018, s’élèverait à 2932 cas dont 83 causés par des motos. Le nombre de décès causés par des motos est 30 cas.

3-Région de Boké : Au total, du 1er  janvier 2017 au 31 août 2018, 5082 cas dont 1355 par des motos.

4- Région de Labé : Le total des cas d’accidents de la circulation dans la région de Labé s’élèverait du 1er  janvier au 31 décembre 2017 et du 1er  janvier au 31 décembre 2018, serait de 1080 cas dont 254 par des motos.

5-Région de Kankan : Ici le total des décès par suite d’accidents de la circulation, est de 20 dont 9 cas par motos.

6- Région de N’Zérékoré : Le total des accidents de la circulation dans la région s’élèverait du 1er janvier au 31 décembre 2017 et du 1er janvier au 06 novembre 2018 serait de 584 cas dont 457 causés par motos.

En définitive, le total général des accidents de la circulation causé du 1er janvier au 31 décembre 2017 et du 1er janvier au 06 novembre 2018 s’éleverait de 18203 cas  dont 4062 par les motos. Les décès causés par ces accidents sont de 932 cas dont 607 par auto-moto et 325 cas de décès par motos.

Enfin, il est ressortit que la région de Mamou n’a produit aucune donnée lors de cette enquête menée par l’Organisation Guinéenne de la Citoyenneté.

Radio-kankan.com

No Comments