February 22, 2018

C’est qu’a déclaré  Eddie Komboigo président du Congrès pour la Démocratie et du Progrès,  à la presse, le vendredi 29 décembre 2017, lors de sa sortie au tribunal de la chambre Ouagadougou. Arrêté, pour complicité à la
tentative du coup d’état du Général Gilbert Diendéré en septembre 2015; puis relâché, le président du CDP, était aux États-Unis auprès de sa famille, et convoqué  une fois pour répondre aux accusations portées contre sa personne et certains membres de son parti. Ainsi, à l’issue de l’enquête de cette chambre, le président du
Congrès pour la Démocratie et du Progrès, est sorti dans cette embrouille judiciaire et politique « blanchi », de toutes les charges.

Une occasion pour lui, entouré de son staff, les militants, et sympathisants, mobilisés ce vendredi, devant la chambre, pour laver l’honneur du parti, le président du CDP, a une fois rappeler à l’opinion nationale et internationale que si il est revenu, c’est parce que son parti, croit à la justice Burkinabé, et que son parti
demeure et demeurera toujours un parti « républicain », et qu’il croit non seulement à la pluralité au Burkinabé-mais aussi, à la préservation de la paix et la justice sociale entre tous les fils du pays.

Cependant, le cerveau  présumé de ce coup d’état, considéré comme la plus « bête », le  Général Gilbert Diendere, a lui aussi vu ses charges alléger. Car, étant le cerveau et président du Conseil National pour la Démocratie (CND), on l’accusait entre autres : crime contre l’humanité, acte  de vandalisme, séquestration, pillages,
destruction des édifices…..

En tout état de cause, cette décision judiciaire, vient  décrisper et apaiser les tensions entre les « amis » d’hier, et aujourd’hui  des « adversaires » politiques, dont le seul objectif est la conquête du
pouvoir par les urnes. Pour l’heure, l’ancien parti champion du Faso, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès, en train de se réorganiser pour  les échéances futures à travers sa structure « Génération-2020 », qui
déploie déjà  ses ailes  dans tout le territoire. Et pour réussir selon un observateur, il faut que le  CDP, essaye de faire taire les « dissensions » en son sein, afin de permettre aux militants, militantes et sympathisants d’accorder le même violon en 2020 .

As932702@gmail.com

No Comments