C’est qu’a indiqué ce mardi 13 Juin à la presse, le ministre des Infrastructures Eric Bougouma, lors de sa visite du terrain à Bobo Dioulasso,, en compagnie des responsables de la société Compagnie Générales des Entreprises ( CGE) en charge de l’aménagement et le butinage, des voiries urbaines de la ville de Sya. Il s’agit de l’avenue Ouezin Coulibaly et de Nelson Mandela. Deux avenues respectivement de 870 ml pour Ouezin Coulibaly qui relie la
gare ferroviaire( Place Tiefo Amoro) à la place de la révolution ( Hôtel de ville ) en passant par le marché central de Bobo Dioulasso, et Nelson Mandela, une voie longue de 2140ml, qui prend son jonction au niveau de la route nationale no1 ( Ouaga-Bobo), et se termine à la jonction avec la rue butinée 14, 02 et la route de leguema. Une occasion pour le ministre d’inviter l’entreprise à achever plutôt que possible les raccordements liés à ces deux ouvrages. Car, ces infrastructures s’inscrivent dans le cadre de l’exécution du programme
référenciel du gouvernement dénommé » programme national de développement économique et social »

Ainsi, il est à souligner que cette visite du ministre des infrastructures, s’inscrit dans le cadre de l’aménagement des voiries urbaines de Bobo Dioulasso et d’Ouagadougou. Et cette visite d’Eric
Bougouma à Bobo Dioulasso, est de s’enquérir de l’avancement des travaux d’aménagement et le butinage de 3, 100 km de voiries à l’intérieur de la ville de Bobo.

En effet, il est à rappeler que ce matché a été attribué à l’entreprise CGE et approuvé le 21 mai 2015, et elle a été notifiée le démarrage des travaux le 15 juin 2015 , et jusqu’à nos jours l’entreprise poursuit l’exécution physique des travaux sur l’avenue Ouezin Coulibaly et Nelson Mandela. Et , selon les techniciens du ministère des infrastructures, le taux de réalisation physique des travaux exécutés à la date du 11 juin 2017 est à 95% , et que normalement le délai contractuel d’exécution réajusté devrait s’achever en février 2015. Cependant, selon le responsable de l’entreprise CGE, sa société, n’est pas responsable de lenteur des travaux, mais c’est suite au non payement à temps du montant alloué pour l’exécution des travaux, qui retardait l’achèvement de ces voies. Il est à noter que le montant total de ce marché est de :237 154 100 FCFA ; soit 279 841 838 FCFA la RN1TTC.
C’est pourquoi, il a insisté sur la nécessité auprès des autorités de payer à temps des arriérés pour que l’entreprise « CGE » achève les travaux dans la règle de l’art En tout cas, cette tournée du ministre des Infrastructures Eric Bougouma, vient à point nommé en ce sens que depuis plus de deux ans, les habitants de Bobo Dioulasso, s’impatiente de voir réaliser ces infrastructures, qui vont contribuer à court terme de résoudre le
problème de mobilité dans la ville de Sya.

www.radio-kankan.com

No Comments