December 17, 2018

Après la diffusion d’un communiqué anti-Riyad par les États-Unis en relation avec l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul, les princes héritiers d’Arabie saoudite et d’Abou Dhabi ont menacé le président américain d’une réplique, a révélé un prince saoudien sous le sceau de l’anonymat.

Un prince saoudien ayant requis l’anonymat a levé un coin du voile sur les secrets des Saoud en révélant que Ben Salmane avait menacé Trump que si ce dernier fomentait un coup d’État contre lui, il divulguerait des documents, des informations et des transactions financières qui mettraient en péril l’avenir de son administration.

Et le prince saoudien de poursuivre : « Ce n’est pas seulement Ben Salmane qui a menacé Trump. Depuis le début de l’annonce de la disparition de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul, le prince héritier émirati avait affirmé qu’il resterait solidaire de Ben Salmane. Dans des lettres envoyées au président américain, le prince héritier d’Abou Dhabi lui avait demandé de démentir publiquement l’implication de Ben Salmane dans le meurtre du journaliste saoudien sinon il révélerait les transactions financières et les facilités que les Émirats arabes unis avaient accordées aux compagnies de Trump aussi bien à l’intérieur des États-Unis qu’aux Émirats arabes unis. »

Le prince héritier d’Arabie saoudite a menacé Trump d’annuler les contrats d’armements qu’il avait signés avec les États-Unis. Si la Maison-Blanche accuse Ben Salmane d’être impliqué dans l’assassinat de Khashoggi, l’Arabie saoudite retirera son soutien financier aux investissements, qui s’élève à des dizaines de milliards de dollars », a ajouté ce prince saoudien.

En 2017, le président américain Donald Trump a signé, lors de sa visite à Riyad, un contrat de vente d’armements et d’investissements d’un montant de 460 milliards de dollars.

Trump est d’avis que ces contrats ont permis la création de milliers d’emplois aux États-Unis et ont amélioré la situation économique américaine.

Trump avait dit que le dossier de l’assassinat de Khashoggi n’aurait aucun impact sur les contrats économiques et d’armements conclus entre Washington et Riyad, car ce ne serait pas dans l’intérêt de son pays.

Source: presstv.com

No Comments