October 17, 2018

En effet, le ministre de l’Education nationale en voulant faire porter le chapeau au Sleg d’Aboubacar Soumah, a voulu tout simplement noyer le poisson dans l’eau trouble. Lui qui a ordonné à un certain Abdoulaye Diarouga Diallo, président du jury national de la supervision des résultats de ne récupérer que les candidats n’ayant  pas accéder à une moyenne supérieure, oubliant ainsi les bonnes notes allant au-delà de 10. Si bien qu’aujourd’hui, nombreux sont ces candidats qui réfutent catégoriquement ces résultats qui ont été surpris de voir les médiocres décrocher le baccalauréat. Une question cependant : A qui profite ce floue artistique qui entoure ces résultats ?

Nous y reviendrons plus en détail dans le prochain.

RKK

No Comments