September 19, 2017

Les marchés publics en Afrique ont une importance économique considérable et représentent une part significative du PIB national dans tous les pays africains. À cet égard, les principes de transparence et de concurrence équitable et efficace gardent toute leur pertinence. Une avancée considérable a été réalisée à l’Autorité de Régulation des Marchés Publics en Guinée, notamment avec l’arrivée du nouveau directeur général de cette institution, M. Jonas Diallo, qui vraisemblablement, serait déterminé à aller au bout de son combat, celui de la bonne régulation du système de marchés publics guinéens. Dans cette lutte, on ne doit point douter, pour dire que les habitués de la corruption seront les grands perdus. (Enquête)

On en sait mieux les dessous d’une chronique d’attaques de presse contre l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) par certains ex travailleurs de cette institution, qui selon nos informations, se sont engouffrés dans des prêts bancaires, allant pour certains, la somme colossale de cent cinquante millions de francs guinéens et pour d’autres, plus de deux cent millions de francs guinéens. Tout ceci serait passé avant l’arrivée de l’actuel directeur général à la tête de cette institution, en l’occurrence, M. Jonas Diallo.

Dans le penchant du grand public, cette vérité n’est pas de mise, parce que certains citoyens consommeraient certaines informations à l’état brut. Aujourd’hui votre quotidienne en ligne s’est mieux rapproché de l’institution pour connaître davantage le pourquoi des cris de ces gens, qui pensent être réduits à néant par l’actuel directeur général de l’AMP.

D’après nos enquêtes, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics est plus stable aujourd’hui qu’avant. Le travail est intense, la direction des affaires juridiques reçoit chaque jour de recours concernant l’octroi de certains marchés. Et au sein de ladite institution, il y a notamment un travail de fond qui est en train d’être fait, il s’agit de la formation des commissions de passation et des commissions de contrôle. C’est ce qui expliquerait en long la réforme accomplie par l’actuel directeur général, M. Jonas Diallo.

Nous y viendrons pour un détail complet sur les prêts bancaires des ex travailleurs de l’ARMP!

Augustin Kapo

No Comments