ALPHA CONDE DE MADINA A L’AMBASSADE DU SENEGAL | Radio-kankan
October 23, 2019

Au surplus il existe une face cachée, peu honorable du personnage du « Professeur », Président de la République, Alpha CONDE, peu connue du grand public et c’est le lieu de la dévoiler maintenant, parce que chaque guinéenne et chaque guinéen, ont le droit de mieux connaître ce qu’est véritablement leur Président et de former leur religion sur l’aptitude ou non de l’homme d’affaires Alpha CONDE à devenir homme d’Etat.

Cela constitue, en tout cas, une occasion unique d’avoir une bonne connaissance du personnage d’Alpha CONDE, à l’occasion d’une lecture instructive des voies et moyens mis en œuvre et des différentes étapes franchies, pour assurer, avec succès, la fuite de Monsieur Alpha CONDE, de son domicile à Madina, au siège de l’Ambassade du Sénégal.

Au soir de cette journée mémorable, au cours de laquelle Monsieur Ibrahima Sory DIOUMESSI a sauvé Monsieur Alpha CONDE, Secrétaire général du RPG, d’une mort certaine, en réussissant l’exploit de le faire évader des locaux de la Direction de la Police Judiciaire, à Kaloum et à le faire intégrer, sain et sauf, à son domicile à Madina, Monsieur Alpha CONDE Secrétaire général du RPG, conscient des suites périlleuses de son aventure du stade de Koléah, dépêcha d’extrême urgence un émissaire, porteur d’un message verbal, auprès de celui qui, un quart de siècle plus tard, allait être traité, par lui, de traitre. Contenu de ce message : Venir d’extrême urgence à son domicile de Madina en vue de l’aider à s’évader, avec comme point de chute, l’Ambassade du Sénégal. Assis à l’avant, à coté de son fils Babadi FOFANA au volant de sa Célica, celui qui allait devenir le Coordonnateur National du BNP du RPG, partit de son domicile situé à trente kilomètres de Madina, à 19heures 30, pour se rendre à celui que le Président Lansana CONTE avait fait entourer d’un important dispositif de policiers en civil, pour empêcher la fuite d’Alpha CONDE. A son arrivée, après avoir longuement klaxonné le portail s’ouvrit rapidement et se referma tout aussi rapidement qu’il a été ouvert, dès que la Célica a franchi le portail et s’est trouvée au fond de la cour. Celle-ci d’habitude grouillante de militants et cadres du RPG, était désespérément déserte. Le futur Coordonnateur National du RPG, gravit rapidement les marches de l’escalier menant au premier étage de l’immeuble. Alpha CONDE, arpentant son salon de long en large, anxieux et désespéré, attendait fiévreusement l’arrivée du futur Coordonnateur, entouré seulement de deux cadres du BNP du RPG, MM Emmanuel DIARRA et Ahmed Tidiane CISSE, tous deux aujourd’hui disparus. Sur proposition du « traitre », il fut arrêté un plan d’évasion d’Alpha CONDE, propre à tromper la vigilance des policiers en civil : à l’avant de la Célica, le futur Coordonnateur et son fils au volant de la voiture ; siège arrière : à gauche et à droite, Emmanuel DIARRA et Ahmed Tidiane CISSE. A plat ventre sur le palier de la Célica, malgré l’inconfort d’une telle posture, quoique temporaire : Alpha CONDE, de telle manière qu’après avoir franchi le portail, l’expédition aventureuse apparaisse aux policiers le plus naturellement du monde, c’est-à-dire avec seulement deux passagers sur le siège arrière de la voiture. C’est de cette façon que les sauveurs d’Alpha CONDE réussirent à le faire évader de son domicile. Babadi FOFANA, chauffeur de la Célica, ayant une bonne connaissance de la topographie du quartier emprunta un dédale de ruelles non éclairées, à travers ce quartier avant d’aboutir devant le portail du siège de l’Ambassade du Sénégal, situé à environ trois cents à quatre cents mètres du domicile du fuyard Alpha CONDE. Le gardien qui avait reçu des instructions de l’Ambassadeur se mit en devoir d’ouvrir sans tarder le portail et la Célica s’engouffra dans la cour de l’Ambassade du Sénégal, plongée, pour la circonstance, dans une totale obscurité.

Voilà comment celui qui, le matin de cette journée mémorable, avait remporté le titre « olympique » de meilleur « grimpeur » du monde, en escaladant le mur d’un … stade pour échapper aux forces de l’ordre du Président Lansana CONTE, troqua ledit titre « olympique », sans le moindre état d’âme, contre une posture peu honorable, en tout cas, indigne de quelqu’un qui se dit disciple de MANDELA, pourvu qu’on réussisse à le faire évader de son domicile et à lui sauver la vie, en arrivant vite, sain et sauf, à l’Ambassade du Sénégal, quels que soient les moyens utilisés et quel que soit l’inconfort de la posture qui lui est assignée, l’objectif dernier qu’il importe d’atteindre, à tout prix, étant qu’il intègre coûte que coûte, et sain et sauf, l’Ambassade du Sénégal.

Attention Monsieur le « Professeur », Président de la République ! Quelqu’un a dit, un jour, avec pertinence, que « le poisson pourrit par la tête ». « Le RPG aussi », a fait observer, tout aussi pertinemment, feu Siaka KOUYATE, directeur du journal Le Citoyen ; ou encore : jadis comme au royaume du Danemark, aujourd’hui, en Guinée, il y a quelque chose de pourri dans la gouvernance du « Professeur », Président de la République Monsieur Alpha CONDE.

Ibrahima FOFANA

Avocat à la Cour

Ex Coordonateur National du Bureau National Provisoire du RPG

No Comments

© 2017 Radio Kankan, LLC. All Rights Reserved. Fièrement propulsé par : www.simer-gn.com