Les agents des Services Spéciaux de lutte contre le Banditisme et Crime Organisé du Colonel Moussa Tiégboro Camara, ont mis main sur sept présumés auteurs de la société QNET ce mardi 6 mars 2018 pour l’escroquerie en ligne sur le sol guinéen, et  ils ont été présenté à la presse ce  mercredi, 07 mars 2018 dans les locaux dudit département.

Ces six  présumés auteurs  sont entre autres Akoï ONIVOGUI, représentant  indépendant QNET ; Jacques Pépé Gamamou, représentant indépendant ; Idrissa Diallo, représentant indépendant ; Brou Doffou Jean Jaques, consultant, Mme Diallo Kuadio, consultante  et  Dr Meledji N’diaye Hedwice Herman.

A en croire les responsables du service, ces personnes citées sont  de nationalité guinéenne et ivoirienne.

 Pour adhérer à cette vaste organisation clandestine de vente en ligne, il faut verser un montant de six millions ou acheter un produit d’une valeur à  ce montant. Et, les agents de QNET sont payés en degré allant de 200 à 375 dollars par semaine. Dans un pays où la pauvreté bat son plein fouet comme la Guinée, Il faut être fou pour ne pas adhérer à cette organisation.

Pour le Colonel Moussa Tiégboro Camara, ses présumés escrocs ont  été arrêté au stade du 28 septembre, cependant que les malais étaient à Conakry .Mais, très malheureusement, ils ont quitté le pays le même jour pendant qu’ils étaient venus pour agrémenter le réseau.

Face à cette situation, Col. Moussa Tiégboro Camara, s’est désolé, écœuré  et déçu de l’existence de ce réseau sur le sol guinéen.

Dans ces explication, la société Qnet version guinéenne, est considéré comme  une organisation clandestine de vente en ligne qui est malheureusement organisé en Guinée sous une autre forme par les « mafieux ou sectes » composés de guinéens et ivoiriens, et qui compte à ce jour plus de 108.000 d’adhérents dont un représentant résidant et 18.000 représentants indépendants.

Pour y adhérer, il faut payer un montant oscille entre 500 et 750 dollars US par membre contre l’achat de diverses gammes de produits. Ainsi, chaque membre doit obligatoirement avoir six nouveaux membres. Ce qui lui permettra d’être au rang de leader afin d’obtenir de QNET la somme de 200 dollars par semaine ou rien.

Pou rappel, en  2016, on les interpelle, ils sont traduits devant les tribunaux et 2017, ils reviennent avec force pour s’installer. Pour atteindre un grand public, ils commencent par les médias. Alors que, sur leur site (QNET), si tu n’a pas le code, tu ne peux pas avoir l’accès. Dans quel pays au monde, qu’un commerce devient un problème de serment ? A QNET, il faut prêter serment pour être membre. Ce qui justifie encore la fausseté. C’est pourquoi, moi je dis que cette organisation est une secte et non une activité commerciale. Aujourd’hui, 108.000 guinéens ont adhéré à cette organisation et le chiffre d’affaire varie entre 44 ou 54 millions  de dollars. Et, les agents de QNET sont payés en degré allant de 200 dollars 375 dollars par semaine. Les produits de QNET sont  composés de plusieurs catégories et dangereux pour la santé mais, ils échappent complètement le contrôle du ministère de la santé,  explique le Col. Moussa Thiègboro

Selon Dr Mamadouba Fougué Camara, chef service, santé et prévention au secrétariat général des services spéciaux , de lutte contre le banditisme et de crime organisé, ces produits  agissent sur le corps sous forme de protection, des compléments alimentaires, des lubrifiants de moteur et des compléments alimentaires qui, sont utilisés sur plusieurs formes dont, la forme liquide et la forme tablette. Ceci d’après lui, ces produits échappent le contrôle du ministère de la santé. Pourtant, ils constituent une menace pour la santé publique. Dans la mesure où ils peuvent avoir des effets incontrôlables dans le corps de l’homme. Donc, chose qui reste déconseiller pour l’être humain. Il est important que chacun prend des dispositions ; on ne peut pas croire qu’on peut parler qu’un café pouvant être un dégraissant ou une chaine qui a de propriété  de protection contre  les rayons  électromagnétiques par rapport au corps.

C’est pourquoi d’ailleurs, nous invitons les services compétents et chacun de prendre des dispositions afin de renforcer  les mesures visant  à protéger la population guinéenne.

Naby Camara

&Naby Moussa Soumah

 

No Comments