September 19, 2017

C’est avec le slogan ‘’Prési ! Prési ! ‘’que les habitants du district de Sana, village natal du père de l’ex-homme fort de la transition guinéenne, le général Sékouba Konaté, ont réceptionné le jeudi 17 août 2017 le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES), à la tête d’une forte délégation de son parti. Dans la foule, on pouvait noter la présence des personnes de tous les âges et des deux sexes. Elles étaient toutes sorties pour réitérer leur adhésion au parti ‘’PADES’’ sur fond de déception du parti au pouvoir.

Dans son discours de bienvenue, au nom de la notabilité du village, Ibrahima Konaté a declaré : « Si vous voyez qu’on a abandonné nos champs en cette période cruciale de l’hivernage, il y a une raison. Si ce que nous avons tant cherché vient nous trouver sur place, cela ne peut que nous réconforter. Donc, on s’ajoute au président des jeunes, à la notabilité et à nos parents pour lui souhaiter la bienvenue, tout en le rassurant de notre ferme volonté de le soutenir dans sa lutte ». L’altruisme dont on a fait preuve à l’endroit d’Alpha Condé, il ne nous l’a pas payé Pour sa part, Hadja Kourany Konaté, la tante de l’ex-président de la transition, le général Sékouba Konaté, a ajouté, dans un ton teinté de déception, que le parti au pouvoir est resté indifférent à leur village. « La colère ronge aujourd’hui les habitants de Sana. Si tu donnes de l’or à quelqu’un et que l’intéressé ne te le reconnaît pas, tu ne peux que t’en remettre à Dieu. Donc, c’est ce qui nous est arrivé. L’altruisme dont on a fait preuve à l’endroit de l’homme, il ne nous l’a pas payé. Mais si Dr Kaba dit qu’il va nous compenser ce mal par le bien, Seul Dieu le lui payera et on lui confie désormais notre village Sana. »

Ousmane Kaba m’a pris les mains pour aller me donner 100 millions de francs De son côté, Bangaly Konaté, agriculteur à Törön Farabana, dans Sana, a soutenu : « Chaque année, on nous fait comprendre que ce sont les paysans qu’on aide. L’année dernière, moi personnellement, j’ai envoyé 100 sacs de riz au président de la République pour son petit déjeuner. Donc, quand un agriculteur fait un tel geste au président, dans les conditions normales, en retour, il doit attendre de lui des machines agricoles et de récolte ou un appel pour lui adresser des mots d’encouragement. Mais malheureusement, cela n’a pas été fait. Celui qui a pu me faire un don bien que je ne lui ai rien donné, c’est Dr Ousmane Kaba. Il m’a pris les mains pour aller me donner 100 millions de francs guinéens. Les agriculteurs, si vous pouvez rester derrière lui, restez ! Il ne trompe pas » Emu par ces propos, Dr Ousmane Kaba, président du PADES, en langue Maninka, a exprimé sa satisfaction totale pour la confiance que les habitants de la localité lui ont manifestée. Il a par la suite présenté la vision de son parti pour sortir la Guinée de ce qu’il qualifie d’ornière, tout en insistant particulièrement sur la croissance économique du pays ; la consolidation d’un Etat de droit impartial, respectueux des libertés fondamentales et des droits de l’homme dans un environnement politique démocratique et apaisé ; la création d’emploi pour les jeunes. La prestation des troupes artistiques et celle des donzos de la contrée, suivies des prières et bénédictions dites par la notabilité en faveur de la paix et de l’unité des Guinéens, ont mis un terme à la cérémonie.

Alpha Oumar Koïta, correspondant régional à Kankan (Haute Guinée)

No Comments