September 21, 2018

La problématique de la réconciliation nationale, telle que initiée et soutenue par quelques individus et dont on ne cesse de nous abreuvoir depuis belle lurette, suscite aujourd’hui des inquiétudes, des interrogations et des doutes dans l’esprit des Guinéens le plus avertis.

En effet, avec l’allure où elle a été conçue cette réconciliation initiée et inventée, tout porte à croire aujourd’hui que ce n’était que du temps perdu. D’ailleurs, de quelle réconciliation parle-t-on ? Dans tous les cas, si tous ces tintamarres qui ont retentit lors des journées de concertations pouvait apporter un plus, tant mieux, on n’y va. Mais tout cela, ne servirons à rien, mieux vaut ne pas foncer à l’amateurisme comme ce fut le cas dès sa première annonce en évitant une autre aventure du genre aux conséquences regrettables.

Encore une fois ne nous leurrons pas. Le vrai mal que nous enregistrons aujourd’hui se trouve dans nos têtes. Ensemble, nous devons le combattre en jetant aux orties les querelles du passé et du présent qui nous divisent tant, et choisir l’avenir en conjuguant  nos efforts parce que le contexte et la situation dont nous vivons nous commandent. Le bon sens exige de nous que l’on fasse le choix positif et définitif.  Ceste dans ces moments aussi particuliers, d’angoisse généralisée de perte de repère que nous devons nous retrouver pour écouter dans le silence des passions et des préjugés, la voix de la sagesse.

La Guinée dans sa diversité et son identité, doit se construire en puisant dans nos valeurs au-delà des considérations ethniques, religieuses et politiques.

RKK

No Comments