Defense

Maroc/Guerguerate: le Venezuela ridiculisé par le Conseil de Sécurité de l’ONU. Un rapide rappel des faits s’impose pour les lectrices et les lecteurs.

Le Venezuela, soutien indéfectible des terro-polisariens s’est fait proprement sécher par le Conseil de Sécurité de l’ONU et devrait savoir que le Maroc est en droit d’intervenir dans cette région qui relève totalement de sa souveraineté territoriale pour la nettoyer de tous les germes d’insécurité, de banditisme de grand chemin et de terrorisme.

Il est vrai, qu’en perdant le contrôle de Guerguerate, son « Kandahar », les terro-polisariens perdent surtout un point d’accès au Maroc via les provinces sahariennes marocaines pour y mener des opérations de déstabilisation et d’écoulement de drogue dure et de psychotropes.

D’ailleurs, le 24 août 2016, une cargaison importante d’armes a été interceptée par les services compétents marocains à Guerguerate ; des armes destinées à des militants polisariens téléguidés depuis Tindouf pour y mener des actions armées dans les provinces sahariennes marocaines.

Brahim Ghali, le chef de la fantomatique RASD n’en finit pas d’accumuler les défaites diplomatiques depuis son arrivée et ce, malgré le soutien de sa marraine, l’Algérie et ses médias.

Quant au Venezuela, il ferait mieux de doter ses hôpitaux et pharmacies en médicaments (près de 80% sont manquants), d’assurer le minimum alimentaire à son peuple (chute du prix du pétrole oblige) et d’arrêter de publier des listes noires d’opposants pour procéder à leur arrestation ou à leur licenciement, des méthodes dictatoriales, comme en Algérie où les noms des militants kabyles du MAK sont affichés dans tous les aéroports algériens.

Farid Mnebhi.