Vendredi parfumé: les habits traditionnels à l’honneur dans la capitale guinéenne

A Conakry, les habits traditionnels sont très bien visibles surtout les vendredis, jour de grandes prières. Pour cette journée, nombreux sont les travailleurs et autres citadins qui portent les habits de ‘’chez nous’’, une façon pour tout le monde de donner non seulement de la valeur à ce qui nous appartient comme traditions aussi, signer leur appartenance à cette religion majoritairement pratiquée en Guinée. Sur le sujet, notre reporter a rencontré certains fans de ces types d’habits, Lisez son constat.

Mme Sylla Ramatoulaye Camara, secrétaire de son état, pour elle, les vendredis, vu que nous sommes dans un pays musulman, le pagne africain est devenu de nos jours l’habit le plus convoité par les guinéens. Selon elle, c’est très raisonnable et respectueux de voir une personne habillée en tenue traditionnelle. Imaginez, une femme bien habillée en coutumière est très sollicitée que celle qui se fait exposée.

Mme Camara Maimouna, syndicaliste
La journée du vendredi est courtoise dans la société, les night clubs, restaurant, la plupart dans les lieux publics, les hommes sont habillés en classique. Moi, mes enfants me réclament chaque vendredi pour leur vêtement de la mosquée ce qui veut dire même que les enfants s’intéressent aux jours du vendredi », ajoute-t-elle.
Notons que cette façon de faire est un acte qui doit intéresser tout bon guinéen apte à reconnaitre que l’Afrique en général et la Guinée en particulier a de la valeur à travers ses habits. Le cas particulier de la Guinée est non des moindres surtout, quand on sait que la diversité culturelle guinée (04 régions naturelles) fait d’elle, un pays rare donc chère et respectable.

Fanie Sylla