August 18, 2018

Le secrétaire général chargé de l’administration à Dubréka, M. Amadou Soumah, livre ses sentiments

Chaque année, la Guinée fête l’anniversaire de sa monnaie nationale, à l’occasion notre reporter a recueillis les sentiments de M. Amadou Soumah, secrétaire général chargé de l’administration à Dubréka.

«Mes sentiments sont très bien par rapport à cette fête anniversaire de la monnaie guinéenne. A l’indépendance de la Guinée en 1958, la monnaie guinéenne n’était encore créée. Et cette monnaie, une fois créé, a aussitôt accompagnée l’indépendance guinéenne pour accéder à sa souveraineté, puisque c’est avec l’argent qu’on fait des échanges avec d’autres pays. On a la souveraineté que lorsqu’on a l’indépendance économique, et le franc guinéen représente ce symbole. Nous avons beaucoup de pays limitrophes qui ont leur indépendance, mais qui ont aujourd’hui assez de difficultés parce que leurs économies est dictées par l’occident. Il est donc nécessaire qu’on crée une monnaie commune, pour garantir la production africaine, et garantir nos différents pays. Mais tant que l’occident nous s’impose encore la monnaie qu’elle veut, et quant elle veut que nous échanges se font, cela sera très difficile pour nous de s’en sortir. C’est ce qui arrive en Côte d’Ivoire et au Sénégal, qui n’ont pas une liberté monétaire. Et, c’est pour toutes ses raisons, qu’on peut dire que la Guinée est sur la bonne voie par rapport aux pays qui utilisent encore le FCFA. Voilà mes sentiments… ».

Par MD pour radio-kankan.com

No Comments